Manuel

Sur cette page, vous trouverez la documentation de base du jeu X-Moto. Pour des informations concernant l'éditeur et autres, allez sur le wiki. Vous devriez aussi jeter un coup d'oeil au fichier README que l'on trouve dans le répertoire d'installation de X-Moto.

Installation

Installation sur Microsoft Windows 2000/XP

Sur Windows, le moyen le plus simple d'installer X-Moto est de télécharger le dernier installeur. Quand vous avez ça, lancez le et suivez les instructions à l'écran.

Vous pouvez aussi installer X-Moto depuis les sources. Vous devriez faire cela simplement si vous comptez modifier le jeu. Si vous choisissez de faire cela, téléchargez les sources de X-Moto. Le .tar.gz contient tout ce qu'il faut pour compiler le jeu et y jouer.

Installation sur Debian (Gnu/Linux)

X-Moto est disponible pour Debian en unstable et testing, donc si vous voulez l'installer, c'est vraiment facile. Tapez juste en tant que root :

apt-get install xmoto

Voila. :)

Installation sur Linux (et autres UNIX) depuis les sources

Si vous n'utilisez pas Debian (ou une autre distribution qui a X-Moto) et que vous ne pouvez utiliser aucun paquet non officiel, vous devriez compiler X-Moto. Avant de commencer, assurez vous d'avoir les prérequis suivant:

  • Dernières versions de gcc et g++
  • Librairies et headers de SDL
  • Librairies et headers de OpenGL
  • Librairies et headers de SDL_mixer
  • Librairies et headers de libjpeg
  • Librairies et headers de libpng
  • Librairies et headers de zlib
  • Librairies et headers de libbzip2
  • Librairies et headers de liblua50
  • Librairies et headers de liblualib50
  • Librairies et headers de libode0
  • Librairies et headers de libcurl3
Vous pouvez ensuite télécharger les dernières sources pour UNIX. La compilation et l'installation sont plutôt standard ; commencez par décompresser le tar-ball dans un répertoire dans lequel le répertoire xmoto-x.y.z sera créé. cd. Tapez ensuite:
./configure
Si ça se passe sans problème, tapez ensuite:
make
Si ça compile, vous pouvez ensuite installer soit avec les fichiers du système, soit dans un répertoire utilisateur.
Pour installer avec les fichiers du système, su pour passer root puis lancer:
make install
Ensuite, tout devrait marcher. Plus tard, pour désinstaller, lancer:
make uninstall

Note: j'ajouterai les noms des paquets Debian plus tard. Notez aussi que je ne suis pas un gourou Linux, donc il est possible que les informations données soient incomplètes ; merci de me corriger :)

Installation sur MacOS X depuis les sources

La procédure est pratiquement la même qu'avec les autres systèmes Unix, mais d'abord, vous devez avoir les prérequis suivant:

  • installer SDL en utilisant fink ou alors avec l'installeur libsdl.org,
  • installer lua depuis fink : il est sur la branche instable de fink ; vous devez ajouter unstable/main à la ligne "Trees:" dans /sw/etc/fink.conf
  • installer libode50 depuis les sources
Entrez les commandes suivantes:
./configure LDFLAGS="-L/sw/lib -framework OpenGL -framework Cocoa -lstdc++ -lSDLmain -lSDL -lSDL_mixer" CPPFLAGS="-I/sw/include"
make
sudo make install
Puis faite juste
/usr/local/bin/xmoto
pour lancer le jeu.

Merci à Gabriel Boucher pour le guide précédent

Jouer au jeu

strawberry
Une jolie fraise

flower
Une fleur synonyme de fin de niveau

wrecker
Une méchante mine

Les commandes de base

Un certain nombre de fraises sont éparpillées dans le niveau qui correspond généralement à des crevasses et des bosses. Vous devez collecter toutes les fraises pour pouvoir finir le niveau - quand vous les avez toutes, prenez la fleur ; le niveau sera fini quand vous l'aurez touchée. Certains niveaux proposent des règles différentes.

Votre moto est vue de côté, et vous contrôlez sa puissance, son freinage et pouvez la faire basculer en avant et en arrière. De plus vous pouvez changer la direction.

Commandes

Vous contrôlez la moto en utilisant le clavier:

Flèche du hautAccélérer
Flèche du basFreiner
Flèche de gaucheBasculer dans le sens inverse des aiguilles d'une montre
Flèche de droiteBasculer dans le sens des aiguilles d'une montre
EspaceChanger de direction

Notez que les touches peuvent êre configurées comme vous le voulez.

De plus, d'autres touches peuvent être utilisées pendant que vous jouez:

EchapMet le jeu en pause et propose un menu
F12Fait une capture d'écran et la met dans le répertoire du jeu

X-Moto se connecte à internet

Depuis la version 0.1.14 de X-Moto le jeu peut se connecter à internet pour télécharger les records du monde et des niveaux supplémentaires.

La première fois que vous lancer X-Moto, il vous sera demandé si vous voulez autoriser le jeu à se connecter à internet ; si vous n'avez pas de connection, répondez simplement "No". Si vous répondez "yes", vous pourrez ensuite configurer le proxy. X-Moto supporte les proxy HTTP, SOCKS4 et SOCKS5. Si vous êtes derrière un firewall, vous pourriez avoir besoin d'un proxy ; demandez à votre administrateur système en cas de doute.

Replays

Depuis la version 0.1.8, X-Moto supporte l'enregistrement de replays. Ils sont stockés dans le répertoire Replays qui est dans le répertoire d'installation sous Windows et dans ~/.xmoto sur les systèmes UNIX. Les replays peuvent prendre de la place sur votre disque dur - en moyenne, une minute occupe environ 50KB. Si vous voulez désactiver l'enregistrement des replays, mettez l'option 'StoreReplays' à 'false' dans config.dat qui est dans le répertoire d'installation sous Windows et dans ~/.xmoto sur les systèmes UNIX.

D'autres choses sur les replays X-Moto:

  • Du fait de la manière dont ils sont stockés, les replays sont moins fluides que lorsqu'on joue.
  • Si vous voulez échanger des replays avec d'autres personnes, sachez que ceux-ci sont déjà compressés, donc les recompresser ne sert pas à grand chose.

Configuration

La configuration du jeu peut être modifiée depuis le jeu en appuyant sur le bouton Options dans le menu principal. Elle est relativement intuitive donc je ne vais pas la détailler ici.

Options avancées

La configuration est sauvée dans un fichier appelé config.dat. Ce fichier est dans le répertoire d'installation sous Windows et dans ~/.xmoto sur les systèmes UNIX. C'est un fichier Xml, donc vous pouvez facilement le modifier. En plus des options configurables depuis le jeu, il y a d'autres options qui ne sont pas assez intéressantes pour être ajoutées dans les menus:

WebHighscoresURLL'adresse depuis laquelle les highscores peuvent être téléchargés. Merci de consulter le site des records pour savoir comment créer votre propre liste de records "privés".
WebLevelsURLAdresse sur internet où chercher les niveaux supplémentaires.
DefaultProfileIndique quel profile doit être activé quand le jeu démarre.
ScreenshotFormatFormat dans lequel les captures d'écran doivent être sauvées : jpg ou png.
NotifyAtInitSi l'option vaut true, un message est affiché au démarrage à propos du jeu ; cette option est automatiquement passée à false par la suite.
StoreReplaysSi l'option vaut true, les replays seront automatiquement enregistrés pendant le jeu. Par la suite, quand le joueur meurt ou finit le niveau vous aurez la possibilité d'enregistrer le replay. Si l'option est mise à false, il ne sera pas possible d'enregistrer. L'enregistrement des replays impact théoriquement le framerate du jeu, mais en pratique, vous ne devriez pas vous en rendre compte.
ReplayFrameRateSpécifie à quel framerate les replays doivent être enregistrés. Plus ce nombre est grand, plus le replay sera fluide, mais plus il prendra de place sur votre ordinateur. Ne mettez jamais cette option à plus de 50, cela pourrait avoir des conséquences bizarres. La valeur par défaut de 25 semble être un bon compromis entre la fluidité et la taille du fichier.
CompressReplaysSi l'option vaut true, les replays seront compressés avec zlib. C'est le comportement par défaut. Mettez la à false si vous avez des problèmes avec un temps d'enregistrement de replay trop long.

Vous trouverez aussi un certain nombre d'options assez obscures dans config.dat, mais je les laisserai non documentées tant qu'elles peuvent encore évoluer.

Arguments de ligne de commande

Vous pouvez passer un certain nombre d'arguments depuis la ligne de commande.

-res WIDTHxHEIGHTCela force X-Moto à utiliser la résolution WIDTHxHEIGHT. Notez bien que cette résolution doit être supportée par votre carte graphique et votre moniteur si -res n'est pas associé à -win (vous pouvez alors spécifier des résolutions aussi étrange que vous le souhaitez).
Notez que cette option outrepassera les options configurées dans le jeu.
-bpp BITSPositionne le nombre de bits par pixel à l'écran à BITS. Quand vous lancez le jeu en mode fenêtré, cette option n'a pas d'effet. Si BITS est à 0, le nombre courant est pris.
Tout comme -res, cette option outrepassera les options configurées dans le jeu.
-fsForce le jeu à démarrer en mode plein écran quelques soient les options configurées dans le jeu.
-winComme -fs, mais force le mode fenêtré.
-qActive le mode muet dans lequel aucun message n'est écrit dans la log ou sur la console. Cette option outrepasse l'option -v.
-vActive le mode verbeux.
-noextsDésactive l'utilisation des extensions OpenGL. Essayez cette option si vous rencontrez des problèmes graphiques dans le jeu. Notez que cette option va baisser le framerate du jeu notamment sur des grands niveaux.
-level IDDémarre directement le niveau don't l'id est ID. Les niveaux internes sont identifiés par leur numéro : use -level 16 pour jouer au niveau #16. Les niveaux externes sont identifiés par leurs IDs.
-replay NAMEJoue un replay donnée. NAME est le nom du replay du sous-répertoire Replays avec ou sans l'extension .rpl à jouer
-profile NAMEDémarre le jeu en utilisant le profile donné. Cela est pratique lorsque c'est utilisé avec l'option -level.
-listlevelsAffiche la liste des niveaux disponibles et quitte. Pratique si vous voulez utiliser -level pour démarrer directement un niveau sans passer par les menus.
-listreplaysComme -listlevels, mais avec les replays.
-timedemoDésactive le ralentissement du framerate, i.e. framerate maximum.
-fpsCela affiche le framerate en haut à gauche de l'écran.
-uglyActive le mode "ugly". Cela augmente significativement le framerate, mais cela va rendre le jeu graphiquement moche - la plupart des graphiques seront dessinés en fil de fer comme le joueur par exemple.
Cette option est très pratique si votre système n'a pas de carte graphique gérant OpenGL (comme par exemple si vous avez un portable avec une carte graphique intégrée).
Si vous avez un bon cpu, c'est aussi possible de lancer X-Moto avec une émulation d'OpenGL (MesaGL sous linux, Windows' OpenGL driver, etc)
-benchmarkCombinée avec -timedemo et -replay, le jeu jouera les replays aussi vite que possible, affichera le framerate moyen et quittera.

Notez que cette liste n'est pas complète, certains options obscures n'y sont pas. Cela est principalement dû au faite qu'elle ne sont pas complètement implémentées ou qu'elles ne marchent pas.